Labo Essais Matériel

 LES PITONS

Normes EN 569 et UIAA 122

L’esprit du test est de ne prendre en compte que la résistance intrinsèque du piton et essentiellement celle de la tête du piton.

On distingue deux types de pitons : les pitons de sécurité marqués avec un S sur la tête dont la résistance normale est de 25 kN, et les pitons de  progression dont la résistance normale est 2 fois moindre : 12.5 kN.

Il est important de noter la faible résistance des pitons lorsqu’ils sont utilisés en position inversée, jusqu’à 60 % de perte de résistance. Ainsi un piton avec une résistance normale de 12.5 kN, peut n’avoir une résistance inverse que de 5 kN !

Fonction de la dureté de l’acier qui les compose les pitons ont une couleur différente :
-  couleur foncé pour les pitons en acier dur (HRC >38), ne se déforment pas et conviennent dans les granits durs.
-  couleur claire pour les pitons en acier doux (HRC<22), se déforment et conviennent dans les roches plus tendres



ARTICLES et RECHERCHES :

 LES AMARRAGES

Normes EN 959 et UIAA 123

Il est demandé une résistance radiale de 25 kN et une résistance axiale de 15 kN  (pour la norme européenne) et de 20 kN pour norme UIAA. La valeur de 25 kN demandée, au lieu des 20 kN du mousqueton, se justifie pour garder une marge de sécurité entre le test effectué en laboratoire et la résistance réelle sur site. Problèmes du rocher, de la qualité de la mise en place : collage, perçage etc….

La Norme UIAA impose que les amarrages soient réalisés en acier inoxydable, tandis que la norme européenne ne fait que des recommandations dans ce sens pour les sites sensibles comme les environnements maritimes.



ARTICLES et RECHERCHES :

 LES BLOQUEURS

Normes EN 567 et UIAA 126

Le bloqueur et les cordes de diamètres minimal et maximal recommandés doivent résister à cinq tests successifs sous une charge de 4 kN.

L’UIAA ajoute un test de non-glissement de l’appareil lorsqu’il est poussé vers le bas par une main placée sur la corde.



ARTICLES et RECHERCHES :

 LES COINCEURS

Normes EN 12270 et UIAA 124

La norme n’impose que le marquage sur le coinceur de sa résistance. Marquage en kN. La résistance minimale demandée est de 2 kN.

Pour l’utilisation des coinceurs on pourra se référer à l’article ci-dessus : « quelle résistance pour les matériels d’alpinisme »

Pour le test, le coinceur est placé entre deux rouleaux de 130 mm de diamètre, écartés d’une distance correspondant à la largeur minimum du coinceur,  augmentée du tiers de la différence entre les largeurs minimale et maximale.


LES COINCEURS MECANIQUES

Normes EN 12276 et UIAA 125

La norme n’impose que le marquage sur le coinceur de sa résistance. Marquage en kN. La résistance minimale demandée est de 5 kN.

Pour l’utilisation des coinceurs on pourra se référer à l’article ci-dessus : « quelle résistance pour les matériels d’alpinisme »

Pour le test, le coinceur est placé entre deux mors dont la surface est striée et donc très rugueuse. Deux positions sont testées, l’une à un quart de l’ouverture et l’autre à trois quarts de l’ouverture.



ARTICLES et RECHERCHES :

 LES POULIES

Normes EN 12278 et UIAA 127

Essentiellement utilisées pour hisser des charges statiques ou en sauvetage avec des personnes les poulies sont néanmoins considéreés comme des EPI de catégorie 3.

Les poulies sont testées avec les cordes ou cables de diamètres minimum et maximum pour lesquelles elles sont conçues et doivent résister à une charge statique de 15 kN.

Les poulies doivent fonctionner facilement sous une charge de 2 kN.



ARTICLES et RECHERCHES :